photos

Bientôt une Appellation d'Origine Contrôlée pour les bois du Jura

Les sciages de sapin-épicéa produits dans le MASSIF DU JURA bénéficient depuis longtemps d’une notoriété particulière, en raison de leurs qualités intrinsèques liées aux conditions de croissance des arbres sur les plateaux calcaires et les hautes chaînes de l’arc jurassien, ainsi qu’au savoir faire ancien des sylviculteurs jurassiens suisses et français.

Ces bois sont exploités depuis toujours par des professionnels avertis, qui ont appris au fil du temps des pratiques d’abattage et de débardage respectueuses de la forêt, et qui ont su s’adapter aux techniques modernes en conservant le même souci de la gestion durable de la ressource forestière.

Ces mêmes bois sont débités depuis des lustres par un réseau serré de scieries implantées à proximité des massifs forestiers. Ces fins connaisseurs du matériau bois ont développé un savoir faire particulier au fil des générations, pour tirer le meilleur parti des grumes de résineux de gros diamètre en produisant une large gamme de sciages destinés principalement aux charpentes et ossatures de bâtiments.

Ces conditions particulières de production et de transformation des épicéas et sapins du Jura leur confèrent des qualités reconnues, notamment par leur aspect esthétique et leur résistance mécanique élevée ainsi que leur aptitude à des emplois particuliers. Ces qualités spécifiques peuvent être considérées comme la résultante d’un « effet terroir » intégrant les conditions naturelles de production, les techniques et les savoir-faire mis en œuvre, et la culture développée au fil du temps par une civilisation de la forêt et du bois fortement intégrée aux territoires du massif jurassien.

Ces considérations militent en faveur de la reconnaissance d’une AOC « Bois du Jura » selon les dispositions qui ont été instituées en France par la loi d’orientation forestière de 2001, pour étendre au secteur forêt-bois le régime des appellations d’origine applicable aux produits agricoles. Cette adaptation de la législation est en cours pour la Suisse. Un dossier déposé à cet effet auprès de l’INAO est en cours d’instruction. Il est soutenu par l’Association Française pour l’AOC « Bois du Jura », regroupant les différents corps de métiers de la filière des résineux du Massif du Jura (départements du Doubs, du Jura et de l’Ain). Ce projet fait l’objet d’une démarche coordonnée avec les professionnels helvétiques, en ce qui concerne les bois résineux issus des forêts du Jura suisse, de manière à établir la reconnaissance d’une réciprocité entre les deux AOC.

Les actions d’appui à ces démarches coordonnées (études scientifiques et techniques, préfiguration des règles de traçabilité et d’étiquetage, information et communication…) bénéficient de concours européens dans le cadre des programmes INTERREG franco-suisses. Le montage du dossier et les études nécessaires bénéficient du support de l’ADIB, l’interprofession forêt-bois de Franche-Comté, en liaison avec FIB 01, l’interprofession de l’Ain. Il a reçu des concours financiers de l’État, de l’Europe, des Régions Franche-Comté et Rhône-Alpes. Les financements côté suisse sont apportés à l’Association Suisse pour l’AOC « Bois du Jura » par la Confédération et par les Cantons de l’arc jurassien.

www.aocboisdujura.ch Voir la vidéo www.aocboisdujura.fr